Elise Villatte,

Scénographe, Paris 18




  • elisevillatte@free.fr
+33 6 65 34 68 34
@elisewvillatte


Suite à une formation en Cinéma-Audiovisuel à la Sorbonne Nouvelle, Elise Villatte obtient un DNSEP Art - Scénographie à la Haute Ecole des Arts du Rhin de Strasbourg.

En 2017, elle rejoint le projet international Les Fictions Ordinaires mené par Catherine Boskowitz et Jean-Christophe Lanquetin pour lequel elle produit des pièces vidéos, photographiques et sonores à Medellín et Port-au-Prince. Elle développe parallèlement des projets d’espaces sonores, tels que Même les murs peuvent parler et Sans l’ombre de nos mains.

De part son intérêt pour la scénographie urbaine, elle fonde le collectif Derrière la montagne et retourne en Haïti en novembre 2018 avec le projet Espace 4 visant à repérer et créer de nouveaux espaces scéniques dans l’urbanisme de la ville de Port-au-Prince. Entre 2018 et 2020, le collectif propose un accompagnement scénographique à une dizaine de créations internationales programmées par le Festival 4 Chemins. Sa pratique scénographique tend à travailler la question du dispositif plutôt que celle du décor et définit le repérage comme un élément central de la création scénographique.

En 2019, elle réalise le moyen-métrage documentaire Ce dont nous sommes faits avec les chercheuses Julie Peghini et Dominique Malaquais, tourné lors du festival Les Récréatrales à Ouagadougou. Faisant suite à une première résidence à la Villa Makerz pendant l’été 2018, elle accompagne scénographiquement la création de Charles-Henri Despeigne, L’oeil magique, lors d’une résidence à la Villa Salammbô de Tunis.

En 2020, elle rejoint l’association Clichés Urbains en tant que scénographe et chargée de production. Elle y conçoit la restitution de projets photographiques dans l’espace public des quartiers prioritaires de la ville de Paris.