W     projets    info    instagram    parutions

Présenté à la HEAR le 26 juin 2018 et au TJP Strasbourg les 29, 30 et 1er juillet 2018. 

Sans l’ombre de nos mains

Installation performative



TJP-Strasbourg, juin 2018 




“Je me suis efforcé de retenir ce jour dans ma mémoire. Il y avait beaucoup de sensations nouvelles … La peur … Les avions passaient et repassaient. Très bas au-dessus de nos têtes. Ce jour-là, on a tous ressenti la même chose. La tête restait claire mais les jambes devenaient molles comme du coton. Tu veux te lever mais tu tombe”.

Un jour d’été, dans une gravière en périphérie de Strasbourg, ils se souviennent.




A partir de La supplication de Svetlana Alexievitch et Les vagues de Virginia Woolf. Images de Joséphine Grout de Beaufort et d’Elise Villatte. Avec les voix de Swan Univers, José Baert, Anna Carraud, Elma Colon et la présence de Mélody Pini.

Un souvenir collectif fictif

« Comment traiter le souvenir comme fiction à part entière? Quelle forme pourrait prendre un souvenir collectif fictif ? Comment en tant que spectateur suis-je amené à gérer et créer ma propre position d’écoute au sein d’une communauté temporaire de spectateurs ? Comment déambuler dans l’espace revient à se projeter dans une
fiction ? »


« Sans l’ombre de nos mains » est un spectacle sans comédiens. Le spectateur déambule dans une boite blanche où se déploient doucement des sons, des vidéos et des variation de lumière. La boite blanche devient un espace sensible et immersif où le spectateur est invité à re-vivre par la forme d’un récit collectif fictif un pic de pollution tel que nul ne l’a jamais expérimenté.